Le cap Dramont

Date: 
Mardi, 9 Mai, 2017 - 22:15

Lundi, 9h30, nous nous retrouvons à pré du Lac avec Marion toujours surmotivée pour (re)grimper après sa déchirure au tendon de la cheville au mois de janvier.

 

Malgré le ciel gris au nord / nord-est nous partons pour Saint Pons comme convenu, mais bien vite les quelques gouttes disséminées sur le pare-brise avant même que nous arrivions au Bar sur Loup ont raison de mon trop grand optimisme, et nous font rebrousser chemin. Où aller ? La Turbie ? Les Monges ? Le cap Dramont. J’opte d’abord pour la Turbie, mais nous nous rendons rapidement compte qu’au sud-est le ciel n’est guère plus avenant...

Après ces quelques atermoiements, nous partons finalement pour le rocher des Monges. Arrivés au pied du caillou vers 11h, nous ne craindrons pas la solitude aujourd’hui, c’est à dire que c’est un peu comme si tous les grimpeurs du coin s’étaient donné rendez-vous ici ! Soleil et ciel bleu sont au rendez-vous, on ne va pas non plus se plaindre, notre choix était le bon.

Nous y retrouvons aussi Stéphanie ainsi que deux de ses amis, Mélaine et Pierre.

 

On grimpe bien toute la journée avec Marion qui s’en donne à cœur joie en second, malgré son « traumatisme rhyolithique » :D de janvier survenu ici. Au programme : Circaëte des rêves (6a+), Singué sabour(6b), I promessi sposi (6b+), Molosse qui tombe du nid (6c), Monge et tes doigts (6c+).

Merci Marion pour cette journée de grimpe très sympa :)

A Théoule s/mer pour le GMA 500,

 

Nicolas